FR
Alpiq en: France
Sites Internet Alpiq

Services énergétiques

Groupe Alpiq InTec

Groupe Kraftanlagen

Groupe Alpiq

News: 06.03.2017 06:45

Réduction importante de l’endettement net en 2016

2016 Alpiq Annual Report
  • Alpiq réalise un EBITDA avant effets exceptionnels de 395 millions de CHF, comme annoncé inférieur à celui de l’année précédente. Les vecteurs principaux sont le bas niveau des prix de gros et l’arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Leibstadt qui pèsent sur la production d’électricité suisse.
  • La gestion des coûts modère la baisse du résultat.
  • La production d’électricité internationale, Commerce & Trading et Energy Services sont rentables.
  • Les désinvestissements réduisent l’endettement net qui passe de 1,3 milliard de CHF à 0,86 milliard de CHF.
  • Le ratio dette nette / EBITDA s’améliore pour atteindre 2,2x.

Lausanne – Dans un environnement de marché particulièrement difficile, le Groupe Alpiq a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires net de 6 078 millions de CHF (2015: 6 715 millions de CHF) et un EBITDA avant effets exceptionnels de 395 millions de CHF (2015: 480 millions de CHF). La chute des prix de gros de ces dernières années constitue la raison principale de cette évolution. Alpiq assure continuellement sa production d’énergie. La baisse du résultat reflète ainsi la chute des prix des années précédentes. A cela s’ajoute l’arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Leibstadt. La gestion systématique des coûts et l’exploitation fructueuse d’opportunités de marché, en particulier l’engagement du parc de centrales flexibles, a compensé la baisse du résultat.
Le résultat financier est supérieur à celui de l’année précédente grâce à la baisse des charges d’intérêts; cette baisse est due à la réduction de la dette financière et aux effets de change positifs.
Le résultat net avant effets exceptionnels s’élève à 115 millions de CHF (2015: 46 millions de CHF).


Des mesures structurelles sont en cours

Alpiq a poursuivi comme prévu les désinvestissements de ses actifs non stratégiques. Dans le cadre de l’allègement actuel du portefeuille, les participations dans AEK Energie AG, Romande Energie Commerce SA, Alpiq Versorgungs AG et Swissgrid SA ont été vendues avec succès. Le cash-flow ainsi dégagé a permis pour la première fois de faire passer en dessous de la barre du milliard l’endettement net qui, de 1,3 milliard de CHF, est tombé à 0,86 milliard de CHF à fin 2016. Par ailleurs, l’entreprise dispose d’une liquidité solide de 1,5 milliard de CHF.


Generation: Les grandes centrales suisses sont sous pression – l’ouverture du portefeuille hydroélectrique n’est pas terminée

Malgré de nouvelles réductions de coûts, le résultat du domaine opérationnel Generation est nettement inférieur à celui de l’année précédente. La chute des prix de gros de ces dernières années constitue la raison principale de cette évolution. Alpiq assure continuellement sa production d’énergie. La baisse du résultat reflète ainsi la chute des prix des années précédentes. L’arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Leibstadt a également pesé sur les résultats.
Le processus d’ouverture du portefeuille hydroélectrique, jusqu’à 49 % maximum, n’est pas terminé. Alpiq conclura une transaction uniquement si les trois critères (prix, conditions contractuelles et sécurité de la transaction) sont remplis.
La production d’électricité internationale et les nouvelles énergies renouvelables réglementées ont été rentables.


Commerce & Trading: Engagement fructueux du parc de centrales flexibles

Globalement, après le désinvestissement d’Alpiq Versorgungs AG, le domaine opérationnel Commerce & Trading a enregistré des résultats légèrement inférieurs à ceux de l’année précédente. Grâce à l’engagement fructueux du parc de centrales flexibles, la gestion des centrales suisses et internationales a enregistré des résultats supérieurs à ceux de l’année précédente. Les résultats de l’Europe de l’Est et du Sud-Est sont, quant à eux, inférieurs.
Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie, Commerce & Trading a poursuivi le développement de ses activités et investi dans les technologies intelligentes. De nouveaux produits et services liés aux marchés de l’énergie interconnectés, toujours plus empreints par la numérisation, ont été développés. Alpiq aborde ainsi les défis du marché de l’énergie en mutation.


Energy Services: Obtention de grands projets

Le domaine opérationnel Energy Services a enregistré une évolution stable sur un marché concurrentiel. Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie, Alpiq a renforcé de manière ciblée sa position de leader sur le marché des services énergétiques. Dans le domaine de la technique du bâtiment, l’entreprise a réalisé avec succès de nombreux projets en Suisse et en Europe. C’est ainsi qu’a par exemple été inaugurée la toute dernière grande installation de recherche de Suisse, le laser à électrons libres SwissFEL de l’institut Paul Scherrer. En sa qualité de cheffe de file du consortium de construction, Alpiq était en charge de la technique complexe du bâtiment. Le Groupe a par ailleurs développé sa présence sur le marché allemand grâce à l’acquisition de Jakob Ebling GmbH, une société spécialisée dans les équipements techniques pour les bâtiments.
Alpiq a également conforté sa position de leader du marché de la technique des transports. L’ouvrage du siècle, le tunnel de base du Saint-Gothard, pour lequel Alpiq était cheffe de file du consortium de la technique ferroviaire, a été achevé dans les délais. En outre, d’autres mandats ont été obtenus en Europe, parmi lesquels la ligne ferroviaire à grande vitesse Milan – Gênes.
Dans le domaine des services énergétiques et industriels, Alpiq a également obtenu de nouveaux gros mandats. L’entreprise se concentre sur les technologies décentralisées et novatrices pour les centrales et diversifie son offre dans le secteur industriel. Des acquisitions ciblées ont permis à Alpiq de saisir des opportunités dans les secteurs de croissance correspondants. L’achat de la société d’engineering roumaine IPIP S.A. lui a permis d’assurer son accès au marché des prestations de services énergétiques en Europe de l’Est et d’améliorer sa compétitivité. Avec la signature d’un accord de coopération avec la société allemande STEAG Energy Services GmbH, Alpiq a développé sa présence internationale sur le marché du démantèlement des installations de technique nucléaire.


Perspectives

Les conditions-cadres réglementaires faussent toujours la concurrence en Suisse. Alpiq intervient en tant que pure productrice d’électricité sur le marché libre. N’ayant pas accès aux clients captifs, l’entreprise est privée des recettes que procurent une situation de monopole ainsi que les réseaux de distribution réglementés.

Le résultat opérationnel 2017 sera premièrement influencé par des effets de change négatifs suite à l’arrivée à terme d’opérations de couverture qui avaient été contractées avant la décision de la Banque nationale suisse d’abandonner le taux plancher avec l’euro. Deuxièmement, l’arrêt de la centrale nucléaire de Leibstadt pèsera sur le résultat. Troisièmement, un environnement de marché particulièrement difficile et le bas niveau des prix de gros continueront de marquer les résultats.

C’est pourquoi l’entreprise poursuivra la mise en œuvre des mesures structurelles qui incluent l’ouverture, jusqu’à 49 % maximum, du portefeuille hydroélectrique, le désinvestissement d’actifs non stratégiques ainsi que la gestion stricte des coûts. Alpiq met de plus l’accent sur les secteurs de croissance rentables et se profile dans trois domaines opérationnels individuels selon une logique industrielle: «Digital & Commerce», «Industrial Engineering» et «Building Technology & Design». Alpiq crée ainsi les bases d’une croissance future, génère de la valeur ajoutée et offre aux investisseurs l’opportunité d’investir de manière ciblée dans les domaines de croissance. Alpiq gardera le contrôle de ces trois domaines opérationnels. Des informations plus détaillées à ce sujet figurent dans le communiqué de presse séparé du 6 mars 2017.

Toutes ces mesures permettront à Alpiq de continuer à réduire l’endettement net. La priorité est toujours d’assurer la capacité financière de la société.


Alpiq ne verse pas de dividende et ne paie pas les intérêts sur l’emprunt hybride des actionnaires suisses du consortium

Compte tenu de la situation financière toujours tendue, le Conseil d’administration d’Alpiq propose à l’Assemblée générale de ne pas distribuer de dividende. De plus, Alpiq ne paie pas les intérêts sur le prêt hybride des actionnaires suisses du consortium. En revanche, les intérêts sur l’emprunt hybride public seront honorés. Les intérêts de cet emprunt sont dus le 15 novembre 2017.


Changements au Conseil d’administration et à la Direction générale

Atteignant 70 ans, Christian Wanner, membre du Conseil d’administration, ne sollicitera pas de nouveau mandat lors de la prochaine Assemblée générale. Conformément aux statuts, un siège au Conseil d’administration revient au canton de Soleure; Heinz Saner sera ainsi délégué et son élection proposée. L’Assemblée générale ordinaire d’Alpiq Holding SA se tiendra à Olten le 18 mai 2017.

Dans le cadre du renforcement des secteurs de croissance industriels, le Conseil d’administration a nommé Peter Limacher au poste de Directeur du domaine opérationnel Building Technology & Design et en tant que membre de la Direction générale. Jusqu’à présent, il dirigeait Alpiq InTec.

Résultat opérationnel

Aline Elzingre-Pittet - Media

Aline Elzingre-Pittet

Media Relations

T: +41 21 341 22 77

media@­alpiq.­com


Lukas Oetiker - Investors

Lukas Oetiker

Investor Relations

T: +41 62 286 75 37

investors@­alpiq.­com

Revenir à l’aperçu